Si vous ne parvenez pas à lire ce mail, cliquez ici

Equipe IDEE CONSULTANTS Accueil News Contact
L’actualité des RH, des Relations Sociales et du Management
Actualités
EDITO
Emmanuel FroissartExiste-t-il une normalité en entreprise ?

Récemment un DRH nous a posé la question de savoir si on rencontrait des entreprises normales. Pris dans des changements matriciels fréquents et dans des négociations sociales empilées, il s'interrogeait pour se rassurer : suis-je seul et "anormal" ou bien cette situation est-elle partagée, et par voie de conséquence "normale" ? Curieuse et bonne question à la fois.
Malgré le foisonnement des différents travaux que nous conduisons (relations sociales, conduite de changements, emploi, risques psychosociaux, management, …) auprès de nos clients, la réponse ne nous est pas venue tout de suite. Au fait c'est quoi une entreprise normale ?
Au sens où la question nous est posée, il n'existe pas de normes établies. Une fois cela posé, on n'a pas avancé. On sait les entreprises bardées de normes en tout genre (ISO, IFRS, AFNOR, CEN, OASIS, …) qu'elles respectent d'ailleurs avec des variables, mais aucune d'elles ne répond à la question posée.
En fait ce qui interroge c'est de savoir si la vie quotidienne dans l'entreprise peut répondre à une norme. En matière humaine et plus particulièrement de relations sociales au quotidien dans l'entreprise où court terme et long terme sont imbriqués, quelle norme établir ? Certes il existe des lois, le Code du travail, par exemple, qui pose des droits et des devoirs. Mais ce n'est pas lui qui organise ce qui fait la vie de tous les jours. À les considérer comme la norme, une erreur serait commise et alors il nous faudrait aussi un Code de management, de l'organisation, du savoir-vivre ensemble. La place de l'intelligence individuelle comme collective disparaîtrait.
Une entreprise "normale" est celle qui vit des solutions que le corps social trouve à chaque difficulté rencontrée. La fréquence et l'intensité varient de l'une à l'autre et d'un moment de son histoire à l'autre. Chaque évènement pris séparément peut apparaître comme une "anormalité", mais dans leur succession ils constituent bien la vie quotidienne dans ce qu'elle a de plus normale.
Alors, cher DRH, vous n'êtes pas dans la solitude de celui qui ajuste son ballon pour transformer l'essai. A l'identique des autres, DRH ou pas, l'anormalité serait de ne pas se poser cette question finalement normale dans une entreprise normale, c'est-à-dire qui bouge. Pour vous rassurer et permettre une transition de saison, 2011 d'une certaine manière ressemblera aux précédentes : nouvelles organisations et matrices, négociations sociales, emplois et compétences et que sais-je. Oui, c'est normal.
Très bonne année 2011 avec toutes les réussites possibles et espérées de la part de toute l'équipe d'IDée Consultants.

Emmanuel Froissart


Agenda

JANVIER 2011

° Les inscriptions pour nos formations inter-entreprises sont ouvertes :
- Prévention des risques psycho-sociaux les 30 et 31 mars ou 21 et 22 juin ;
- Membres du CHSCT les 13, 14 et 15 avril ou 08, 09 et 10 juin (programme).



Quoi de neuf

Quoi de neuf° Après le licenciement, les DRH des SAS peuvent aussi signer des contrats de travail
La Cour de cassation, après avoir mis fin aux discussions sur la validité des licenciements effectués par les DRH des SAS, vient de préciser leur capacité à signer des contrats de travail.

° Renforcement des dispositions de lutte contre le travail dissimulé en cas de sous-traitance
La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 a renforcé les dispositions de lutte contre le travail dissimulé notamment en cas de sous-traitance.

° Gérer la violence dans l’entreprise
Face à des problèmes de violence entre salariés, comment doit réagir l’employeur ? Quelles sont les obligations qui pèsent sur lui ?

°
Peut-on licencier un salarié harcelé en arrêt de travail ?
Le licenciement en raison de la perturbation causée dans le fonctionnement de l’entreprise par l’absence prolongée d’un salarié est toujours possible, sauf si cette absence est la conséquence d’un harcèlement moral.

° Inaptitude : de nouvelles illustrations
Deux arrêts rendus récemment par la Cour de cassation viennent illustrer le contentieux de l’inaptitude.


Question du DRH
La question du DRHChronique d’un harcèlement moral annoncé

Les Conseils de Prud’hommes sont toujours plus saisis d’affaires de harcèlement moral, mais toujours avec aussi peu de succès pour les plaignants. Pour autant, peut-on se contenter de ce constat et considérer que les salariés sont de plus en plus nombreux à instrumentaliser une notion juridique à des fins personnelles et peu avouables ?

Par expérience, nous ne le pensons pas.

Lire la suite de l'article.

Cela vous intéresse
Cela vous intéresseDe nouvelles obligations de négocier en 2011 : pour quoi faire ?

Avec la loi sur les retraites, deux nouvelles obligations de négocier sont venues s’ajouter à celles qui existaient déjà, comme si la vitalité du dialogue social se mesurait au nombre de négociations en cours dans une entreprise. Mais, le dialogue peut-il être obligé ? La question mérite d’être posée.

Avant d’apporter une réponse à cette question, prenons l’exemple de 2011.

Lire la suite de l'article.

 

 

A noterA NOTER

Les salariés cadres à la diète salariale

Lire la suite de l'article.

AlerteALERTE

Le régime social des indemnités de licenciement

Lire la suite de l'article.

Le risque routier sera au centre des contrôles des inspecteurs du travail pour 2011

Lire la suite de l'article.

Géolocalisation et preuve de licenciement

Lire la suite de l'article.

Flux RSSAbonnement à notre flux RSS
Une manière simple de rester informé dès qu'un contenu de notre site est mis en ligne.

Gilles Karpman : Directeur de Publication - karpman@ideeconsultants.fr
Elodie Marcuccilli
: Chargée du Développement - marcuccilli@ideeconsultants.fr
Vous recevez cette newsletter N°15 Janvier 2011 car vous êtes inscrit(e) à la liste de diffusion du site www.ideeconsultants.fr
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez-vous à IDée Consultants - 220/224 boulevard Jean Jaurès 92100 BOULOGNE BILLANCOURT - Tél. 01 55 20 96 10.

Accueil NewsContact