Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

Comment accompagner une entreprise dans un projet de réorganisation ?

 

Cette question nous est souvent posée comme préalable à une intervention. La réponse dépend bien évidemment du contexte social de l’entreprise.

 

Récemment une entreprise de l’économie sociale nous a sollicité pour l’aider à mettre en œuvre la réorganisation de sa direction administrative, décidée un an auparavant.

Lorsque que nous avons entamé cette mission, nous avons été confrontés à des contradictions internes. Le directeur général voulait qu’on lui propose des pistes d’optimisation à court et moyen terme, pour absorber une charge de travail accrue sans augmentation des effectifs, le directeur administratif nous demandait d’évaluer les effectifs nécessaires, en tenant compte d’une étude interne déjà menée et le comité d’entreprise et les organisations syndicales réclamaient des garanties sur les effectifs.

 

Se faire une opinion indépendante

Face aux différents objectifs apparemment contradictoires, nous avons proposé d’évaluer objectivement les charges de travail et les effectifs correspondants pour prendre de la distance par rapport à l’urgence et la diversité des intérêts. Cela nous a permis d’identifier des erreurs d’appréciation dans certaines charges de travail et des pistes d’optimisation que personne n’avait encore identifiées. La direction de l’entreprise a alors adhéré à notre analyse.

 

Prendre en compte les intérêts de tous les acteurs pour créer les conditions d’un compromis

Nous avons rendu un rapport en deux temps :

  • Une évaluation des effectifs comprenant quelques recrutements et des actions immédiates de réorganisation / répartition des tâches dans l’équipe accompagnées de quelques formations ciblées ;

  • Et à moyen terme une liste d’actions avec des pistes d’évolution pour certains salariés devant évoluer dans les 2 à 3 années à venir.

La présentation de ce rapport au comité d’entreprise a permis aux uns de comprendre que l’objectif n’était pas de diminuer les effectif et aux autres d’assumer une charge de travail plus importante grâce à un faible effort de recrutement et surtout une montée en compétences des salariés.

La révision légèrement à la hausse des effectifs a permis de retrouver un fonctionnement normal dans le service concerné, à la satisfaction des salariés.

Si, à court terme, ces recommandations ne satisfaisaient pas les objectifs de productivité de la direction générale, celle-ci a saisi qu’elles permettaient d’y parvenir à moyen terme, grâce à :

  • Quelques changements dans les habitudes de travail,

  • L’amélioration du niveau de compétence et de qualité du service produit par les quelques recrutements et les actions de formation,

  • Enfin la mise en œuvre des pistes réorganisation / répartition que nous avions identifiées.

 

Les clés d’une réorganisation réussie

Notre vigilance à impliquer les salariés du service concerné, par la réorganisation, a permis à cette mission d’aboutir favorablement. En effet, une démarche d’implication et de consultation valorise les salariés sollicités, les reconnaît comme maillons signifiants d’un processus et ce faisant accroît leur adhésion aux modifications à venir. Pour cela, les entretiens menés avec ces salariés et la présentation des conclusions du rapport lors d’une réunion de service ont participé à ce processus d’implication. De plus, les finalités de cette réorganisation ont fait l’objet d’explications précises pour leur permettre de se projeter dans l’avenir et de comprendre les enjeux à se former et à voir un certain nombre de leurs tâches modifiées.

Enfin, les représentants du personnel ont également eu un rôle important dans le processus de changement comme instance de régulation et garants de l’acceptabilité sociale de la nouvelle organisation à venir. La direction a joué le jeu d’une grande transparence sur les modifications d’organisation qui faisaient l’objet de réflexions approfondies. Jouer la désinformation ou communiquer trop parcimonieusement avec eux c’était prendre le risque d’en faire des adversaires mobilisés.

 

Émilie Conte

Newsletter n°29 - Juin 2012

 

Pour réagir bulle pour réagir

Partager

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2017
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.