Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

L’entretien professionnel : une nouvelle occasion de se réunir !

 

La loi du 5 mars 2014 crée une nouvelle obligation pour l’employeur, celle d’organiser un entretien professionnel avec le salarié. Nous revenons sur l’essentiel.

Plutôt que de le voir comme une énorme charge qui viendrait encore de tomber sur la tête des employeurs (aïe aïe aïe), modifions notre vision de ces rencontres managers/salariés et attaquons nous à l’essentiel : sa mise en œuvre. Au travail !

Pour comprendre l’intérêt de cet entretien, il faut revenir au b.a.-ba.

Sur ce sujet, deux obligations sont imposées à l’employeur :

  • L’obligation d’adapter le salarié à l’évolution de son poste ;

  • L’obligation de veiller au maintien de son employabilité.

Sur le premier point, l’entretien annuel d’évaluation (lorsqu’il a lieu !) joue bien son rôle. L’employeur évalue le salarié. L'idée est d'établir, avec lui, le bilan du travail accompli, la réalisation des objectifs, la maîtrise par ce dernier de son emploi et de fixer, éventuellement, les objectifs de l'année suivante.

En revanche, sur le second point, que nenni ! Et l’entretien professionnel prend désormais la relève. Il se distingue d’ailleurs très bien de l’entretien d’évaluation puisque, comme le précise le Code du travail (article L6315-1 du Code du travail), « cet entretien ne porte pas sur l'évaluation du travail du salarié ».

Toutes les entreprises sont concernées, TPE, PME, et grandes entreprises : personne n’y échappe.

Tous les salariés peuvent en bénéficier qu’ils soient titulaires d’un contrat de travail à durée déterminée ou indéterminée. En revanche, ne sont pas concernés les salariés intérimaires, leur employeur étant l’agence d’intérim.

Cet entretien doit être proposé au salarié tous les deux ans. Et désormais, tout salarié embauché doit être informé de cette possibilité. Cette information peut avoir lieu de différentes façons et notamment :

  • Dans la lettre d’embauche,

  • Ou dans le contrat de travail.

Un écrit dont le contenu n’est pas défini, devra formaliser l’entretien et une copie devra être remise au salarié. Les Organismes Paritaires Collecteurs Agrées (OPCA) ont d’ores et déjà mis en place des guides et modèles pour mener à bien cet entretien.

Tous les six ans et donc à l’occasion du troisième entretien biennal, l’employeur devra réaliser avec son salarié, un état des lieux récapitulatif de son parcours professionnel dans l’entreprise.

Même s’il peut s’effectuer au même moment que l’entretien professionnel, il doit faire l’objet d’un document distinct et là encore, une copie sera remise au salarié.

Ces documents peuvent être joints au passeport « orientation-formation » accessible sur le site relatif au compte personnel de formation (CPF).

En plus de cette périodicité, le salarié doit bénéficier d’un entretien professionnel lorsque qu’il reprend son activité notamment à l'issue :

  • D'un congé de maternité,

  • D'un arrêt longue maladie

  • A l'issue d'un mandat syndical.

En outre, l’entretien professionnel remplace le bilan d’étape professionnelle, l’entretien de seconde partie de carrière et les entretiens prévus lorsque le salarié s’est absenté pour congé maternité, soutien familial, ou congé parental d’éducation.

Obligatoire pour l’employeur, l’entretien professionnel est facultatif pour le salarié. En effet, ce dernier ne commet aucune faute s’il refuse de se rendre à cet entretien.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut le dissuader de s’y rendre !

L’employeur doit en effet encourager le salarié à réaliser cet entretien et tout mettre en œuvre pour qu’il puisse s’absenter sereinement de son poste. Bien sûr, et en ce sens, l’entretien professionnel est rémunéré comme temps de travail.

 

Mandy Younis

Newsletter n°44 - Novembre 2014

 

 

Pour réagir bulle pour réagir

Partager

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2017
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.