Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

GPEC contre RPS (Qualité de vie au travail)

 

La presse spécialisée et même grand public multiplient les articles sur deux sujets semble-t-il très à la mode : la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et la qualité de vie au travail/la prévention des risques psychosociaux.

 

A première vue, il pourrait paraître étrange de rapprocher ces deux thèmes, a fortiori de les déclarer complémentaires et encore plus de les considérer comme des facettes d'un même réalité : le management de la ressource humaine.
Pour autant, en y regardant de plus près, il est possible de mettre en évidence ce qui les rend proche et en résonnance.

Pour qu'une politique en faveur de la qualité de vie au travail, de la prévention des risques psychosociaux soit effective, active, il est indispensable qu'elle s'inscrive dans la gestion quotidienne des ressources humaines dont la responsabilité est partagée entre la fonction RH et le management.

  • Répartir, ordonnancer, planifier les charges de travail de façon adaptée, équilibrée entre les membres des équipes, clarifier et formaliser les missions et responsabilités de chacun (définitions de fonctions, description de postes) : tout cela permet de répondre efficacement aux exigences quantitatives(1) du flux d'activité au sein de l'entreprise et contribue à éviter l'apparition de tensions génératrices de RPS.

  • Définir les compétences requises pour chacun des emplois types de l'entreprise, identifier les actions de développement des compétences au cours d'entretiens annuels d'évaluation, d'entretiens professionnels, au travers de revues de personnel par famille professionnelle et/ou par structure : tout cela permet de répondre efficacement aux exigences qualitatives(1) du flux d'activité au sein de l'entreprise et contribue à éviter l'apparition de tensions génératrices de RPS.

  • Déterminer les zones d'autonomie, les niveaux de délégation, favoriser la prise d'initiative et faire que chacun ait une véritable latitude d'action, à son niveau de responsabilités, dans la façon d'organiser son travail, de s'organiser : tout cela permet de répondre efficacement au besoin d'autonomie et des marges de manœuvre(1) dont chacun a besoin et contribue à éviter l'apparition de tensions génératrices de RPS.

  • En tant que manager, savoir écouter activement les membres de son équipe, créer les conditions d'un partage solidaire du travail entre les collaborateurs, reconnaître la contribution de chacun avec justesse et équité (cohérence de la structure des rémunérations, qualifications, classifications), accompagner régulièrement les membres de son équipe dans l'exercice de leurs responsabilités, dans leurs efforts pour atteindre leurs objectifs : tout cela permet de répondre efficacement aux besoins de soutien et de reconnaissance(1) que chacun est en droit d'attendre de son management et de ses collègues et contribue à éviter l'apparition de tensions génératrices de RPS.

  • Définir les priorités d'action (stratégie, objectifs clés), clarifier et informer sur les évolutions en matière d'emplois et de compétences, communiquer sur les besoins actuels et à venir de l'entreprise en matière d'emplois et de compétences (anticipation), expliciter les évolutions d'organisation : tout cela permet de donner du sens au travail(1) de chacun, d'instaurer un climat de confiance en son entreprise(1) (sentiment d'appartenance, de fierté) et contribue à éviter l'apparition de tensions génératrices de RPS.

En fait, les deux démarches se caractérisent par :

  • Un sujet commun : le salarié

  • Un objet commun : son rapport au travail

  • Une préoccupation commune : l'anticipation

Elles veillent à ce que les salariés maîtrisent le travail qu'elles ont à faire dans le cadre des événements auxquels elles sont confrontées, de façon efficace et sereine.

 

Gérard Goyer

Newsletter n°54 - Novembre 2015

(1) Référence aux catégories d'analyse proposées par le Collège d'expertise sur le suivi des risques psychosociaux au travail, celles-ci intégrant les apports des modèles d'analyse proposés par KARASEK et SIEGRIST

Pour réagir bulle pour réagir

Partager

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2017
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.