Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

Rénover le rôle des délégués du personnel

 

Les délégués du personnel sont des délégués du personnel. C'est une évidence qu'il est bon de rappeler quand on a pris l'habitude de consulter quelques questions de DP telles qu'elles sont mensuellement consignées dans les entreprises, d'ailleurs de moins en moins souvent dans le registre réglementaire prévu à cet effet et dont la lecture est souvent édifiante sur la dérive qui s'est installée au regard de la mission première.

Mais peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse et tant pis si l'ordre public (l'obligation du fameux registre) est quelque peu bousculé si la finalité et le sens demeurent, ce qui est malheureusement de moins en moins souvent le cas.

Délégué du personnel veut dire avoir reçu mandat des salariés pour remonter à l'employeur leurs réclamations individuelles et collectives, dénonçant les droits bafoués et attendant la réponse de l'employeur sur la remise en ordre attendue.

Un délégué du personnel est donc l'élu de tous les personnels du périmètre de son élection et y compris de ceux qui n'ont pas voté pour lui et non seulement de ceux qui se reconnaissent dans l'organisation syndicale qui l'a présenté. Ce que l'on doit retrouver chaque mois dans le registre, ce sont donc les questions du personnel, et non, comme cela s'est largement répandu, les « questions du syndicat X », qui n'est pas, lui, délégué du personnel et dont ses élus ne sont pas ses mandatés mais ceux du peuple (le délégué du syndicat, ça existe aussi, et on l'appelle d'ailleurs délégué syndical mais c'est une autre mission).

 

Qu'est-ce que ça change ? Potentiellement beaucoup de choses en pratique :

Cela ouvre bien davantage la possibilité que les délégués du personnel et donc leurs interventions, soient perçus par le management de terrain comme légitimes parce que représentation et reflet des attentes de leurs collègues et non seulement courroie d'une organisation syndicale et de ses luttes et revendications du moment. Une collaboration élus/managers de terrain, sans collusion quelconque quant au rôle de chacun, peut alors devenir le moyen pour que beaucoup de questions s'y règlent par le dialogue et sans avoir à encombrer les réunions mensuelles d'interminables sujets à intérêts plus que divers et à efficacité de traitement le plus souvent plus que limitée.

Cela ouvre également aux élus de savoir davantage échanger entre eux, pour prioriser et formaliser les problèmes et les formuler de manière lisible, plutôt que de les traiter jalousement en silo, organisation syndicale par organisation syndicale pour qu'il ne puisse pas être dit qu'une s'occupe moins bien qu'une autre de telle ou telle question.

Cela ouvre tout simplement au véritable exercice d'un mandat d'élu, au nom et au service du personnel, pour que ses réclamations, lorsqu'elles sont légitimes, soient traitées, ce qui n'est rien d'autre que la mission originale de cette instance.

 

 

Yves Pinaud

Newsletter n°64 - Décembre 16

 

Pour réagir bulle pour réagir

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2017
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.