Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

Les ordonnances Macron : comment réussir la fusion des instances ?

 

Les ordonnances sociales créent pour les entreprises un vrai champ d'opportunités à la fois pour gagner en efficacité et pour améliorer la qualité du dialogue social.

 

Une instance unique, c'est moins de temps passé à tenir des instances dans lesquelles des sujets étaient évoqués de façon souvent redondante. C'est en finir avec les consultations distinctes sur les mêmes projets, qui s'ajoutaient les unes aux autres et compliquaient inutilement toute prise de décision. 

Il y avait des abus dans l'utilisation du formalisme des instances, et on arrivait parfois à des relations rigidifiées qui ne servaient à rien.

Avec la réforme, les entreprises ont la possibilité de réunir des interlocuteurs globaux, moins nombreux, peut-être mieux au fait de la globalité de la vie de l'entreprise. On peut du coup espérer un dialogue plus simple et plus utile. Passer moins de temps en réunions et que ce temps soit bien mieux utilisé.

 

Mais cette réforme comporte aussi des risques. 

Les instances distinctes avaient toutes leurs attributions distinctes et même si elles n'étaient pas toujours bien respectées, ces attributions constituaient des repères. Elles favorisaient tout de même une clarification des niveaux d'échanges : économie et marche de l'entreprise, questions d'hygiène et de sécurité, réclamations.

Dans les meilleurs des cas, les représentants du personnel s'étaient spécialisés et la nature des échanges était en lien avec la vocation de chaque instance.

Or la confusion des instances peut avoir comme conséquence la confusion des échanges avec des réunions longues et sans valeur ajoutée, des représentants moins pertinents, une perte de qualité du dialogue, une perte de sens et de valeur ajoutée du CSE.

Les dirigeants avaient alors le sentiment de perdre leur temps, mais aussi d'avoir un système de dialogue qui dysfonctionne et ne joue plus son rôle. 

 

Or le dialogue social a bel et bien une fonction. L'entreprise génère forcément des tensions internes. Le management, souvent écrasé de responsabilités contradictoires, ne peut suffire à les gérer. Maîtriser le climat social, avoir les bons relais pour comprendre et pour échanger, c'est indispensable pour bien diriger.

Et c'est vrai à plusieurs niveaux : Avoir des interlocuteurs compétents qui comprennent les dossiers économiques, avoir un canal approprié pour que des réclamations remontent, avoir un cadre où travailler sur les questions d'hygiène et de sécurité.

 

Alors comment faire ? Garder peu ou prou les anciennes instances (en les renommant pour correspondre aux nouveaux textes) ?

 

Ce serait conserver aussi les défauts du système actuel ! Nous proposons une autre approche : Donnez-vous les moyens de faire fonctionner votre CSE efficacement. Gardez les avantages, et évitez les risques !

Cela se prépare et se travaille. IDée Consultants a mis au point quelques outils et méthodes pour vous aider à y parvenir. Nous abordons les sujets techniques, juridiques, mais vous proposons aussi une méthode de travail :
En deux jours, nous les partageons avec un groupe dans le cadre d'une formation-action ;

Et nous vous accompagnons en conseil pour définir avec vous un plan d'action.

 

Une telle opportunité de changement se présente rarement. C'est maintenant que vous allez bâtir le dialogue social que vous souhaitez, et ce pour de nombreuses années. Prenez le temps d'y travailler !

 

Cette formation aborde les thèmes suivants :

  • La valeur ajoutée qu'on peut attendre de la création du CSE ;

  • Les conditions du bon fonctionnement ;

  • Comment faire fonctionner un CSE à plusieurs niveaux d'intervention ?

  • Comment traiter efficacement en une seule instance des sujets à différents niveaux qui relevaient jusqu'à présent du CE, des DP, et du CHSCT :

    • La gestion de réclamation et des « irritants »,

    • Les échanges permettant d'apporter à l'employeur l'éclairage de la collectivité de travail sur les conditions d'acceptabilité voire d'adhésion au changement,

    • La contribution à la politique de prévention en matière de santé sécurité,

  • Comment préparer les réunions de CSE : ordre du jour, organisation de la réunion, interventions : bonnes pratiques,

  • Comment impliquer le management en amont et en aval des travaux du CSE ? Comment responsabiliser le management en tant que capteur et régulateur des tensions ?

  • Quelle communication interne sur le travail du CSE ?

 

Frédéric Périn

Newsletter n°73 - Décembre 17/Janvier 18

 

Pour réagir bulle pour réagir

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2018
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.