Innovation sociale et développement économique de l'entreprise


Logo IDée Consultants
banniere

Imprimer l'article image imprimante

Alerte : Santé, alcool et dépendance

 

La prévention des addictions est un sujet sérieux mais malheureusement il attire parfois des gens peu consciencieux.
Régulièrement on voir apparaître des produits miracles qui prétendent au mieux réduire les effets de l'alcool (psychotropes ou toxiques) voire, au pire, rendre les contrôles inopérants !

 

Il y a toujours eu des recettes d'ivrogne : boire de l'huile pour retarder le passage dans le sang, prendre de l'aspirine (surtout pas), sucer un bonbon à la menthe. 

Mais il existe plus scandaleux que ces folkloriques techniques de comptoir, l'Internet nous apporte régulièrement son lot de produits miracles supposés réduire l'ivresse, voire éviter les effets toxiques de l'alcool.

On avait connu ainsi « Security Feel Better » qui promettait d'être un remède "anti-gueule de bois" et donc capable de « sauver la matinée après une soirée festive ».
Ce genre de produit est évidemment totalement irresponsable, à supposer qu'il produise les effets promis (réduire la gueule de bois), il incite clairement à une consommation excessive comme si les problèmes créés par l'alcool se limitaient à la gueule de bois du lendemain.

« Security feel better » ne se présente pas (ou plus semble-t-il) comme faisant chuter l'alcoolémie et donc comme anti alcootest. Le risque d'être mis en cause en cas d'accident rend prudent. On note cependant le nom équivoque : « Security feel better » - « feel better » on voit, c'est cohérent avec « réducteur de gueule de bois » mais pourquoi « sécurité » ? Si on rajoute la revendication d'une efficacité en moins d'une heure (ce qui ne peut donc se référer au seul souci du lendemain), ces implicites font craindre quelques interprétations des prétentions du produit en termes de réduction d'ébriété.

Aujourd'hui un autre produit fait son apparition sur le net qui ne parle plus d'ébriété mais d'alcoolisme. Alcobarrier se vante de rien de moins que :

  • Diminuer le besoin d'alcool,

  • Réparer les cellules du foie (!!!),

  • Éliminer les toxines du corps,

  • Apaiser le système nerveux.

Et surtout, sans goût et sans odeur, cette substance pourrait être introduite dans les boissons à l'insu des buveurs qui guériraient sans s'en rendre compte !!! Miracle…

On est ici sur un registre différent, moins immédiatement dangereux que l'exemple précédent, mais pouvant faire croire à certains que l'abus d'alcool ne serait pas un problème puisqu'il serait facile de se libérer de la dépendance. C'est déjà un problème, mais Il y a plus grave. Entretenir de telles illusions retarde les démarches thérapeutiques réelles qui, rappelons-le, ne peuvent être efficaces que si elles émanent de la décision du malade alcoolique d'entrer dans un itinéraire de soins. Personne ne guérit un malade alcoolique malgré lui. Il doit être l'acteur principal de cette démarche. Les illusions entretenues par ce genre de pseudo solutions est une perte de temps. Toute perte de temps aggrave le problème.

 

 

Gilles Karpman

Newsletter n°78 - Octobre 18

 

Pour réagir bulle pour réagir

 

puce Accès  puce Mentions légales  puce Partenaires  puce Contact  puce Plan du site
 

Copyright © 2018
IDée Consultants

twiter L'équipe d'IDée Consultants, cabinet de conseil en Ressources Humaines et Relations Sociales accompagne en conseil et formation, les entreprises pour leur développement économique et social.